Cumul des mandats

Trois sondages r?alis?s dans les derniers mois par des instituts diff?rents : IFOP et Aris Interactive vont dans le m?me sens. C’est un « niet » d?finitif au cumul des mandats. Plus de 90% des Fran?ais r?clament l’interdiction du cumul. Ce serait la bonne mesure ? prendre pour rendre la vie politique plus juste. Le symbole du « un?homme, un mandat » est beaucoup plus fort que les questions d’argent, alors que malgr? tout, les cumulars ne rechignent pas devant indemnit?s, r?mun?rations, ?moluments de toute cat?gorie et de faire vivre la famille en employant conjoint, enfant… en tant que collaborateurs fictifs et en utilisant en fait le personnel municipal pour ex?cuter r?ellement le travail. A ceci, faut-il ajouter que certans de ces cumulars ignorent totalement la Chambre des D?put?s. Esp?rons que cette loi sera vot?e rapidement, malgr? la r?ticence des ?lus concern?s. Et pourquoi pas un r?f?rendum ?

Les promesses de l’armée définitivement en l’air !

Les élus de droite ont fustigé toute action de l’Etat et veulent s’exonérer de toute responsabilité dans le déclin du Cambrésis. Ils en sont pourtant responsables.

Les promesses faites suite au démantèlement de la base 103 n’étaient que paroles politiques sans aucune pertinence budgétaire.

L’implantation de ce fameux centre d’expertises et d’analyses des coûts (CEAC) ne répondait à aucun besoin spécifique.

Les missions qui devaient lui être confiées sont déjà exercées à Rambouillet où le personnel n’avait sûrement aucune envie de s’expatrier à Cambrai, Rue du Comte d’Artois.

Le Commissariat aux Armées disposait lui aussi d’un centre d’analyses comptable et de contrôle interne pour répondre à quelques supposées études.

Créer ce CEAC à Cambrai aurait été une véritable gabegie alors que nous sommes à l’heure de la rationalisation et des économies forcées.

Liquidation

Les liquidations judiciaires sont en hausse dans le Cambrésis : c’est ce qu’indique le Tribunal de Commerce de Douai. Les dossiers et les gérants en difficulté défilent à la barre. Signe d’autant plus inquiétant pour notre arrondissement : il s’agit essentiellement de sociétés cambrésiennes.

Le mauvais choix

En s’associant à Dupont-Aignan, adversaire déclaré de Sarkozy, il était difficile de s’attendre à un regard bienveillant d’un gouvernement UMP.

La suppression et le transfert de la base aérienne 103 en seraient une illustration.

RAPPEL

Notre Député était, durant l’époque Sarkozienne, dans la majorité de droite. Il faut rappeler qu’il a voté les budgets d’austérité de Sarkozy qui ont abouti à la fermeture de la base aérienne 103.

Grandeur et décadence !

Un Cambrésis qui a perdu 2500 emplois depuis 2000 et malheureusement, ce n’est guère fini !

La Banque de France définitivement fermée et le magnifique bâtiment qu’elle occupait, tranformé en appartements, mais toujours inoccupé depuis des mois.

Un Centre Hospitalier en panne. Sa réhabilitation, inachevée, n’est guère pour demain étant donné les nouvelles économies drastiques envisagées par l’Etat. D’ailleurs, construire un bâtiment neuf était envisageable et se serait révélé beaucoup plus opportun.

La Chambre de Commerce qui abandonne Cambrai au profit de Valenciennes.

Des antennes locales de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie et de la Caisse d’Allocations Familiales qui se vident.

Le projet Canal Seine-Nord qui a du plomb dans l’aile et dont la pérennité est pourtant vitale pour Cambrai.

La base aérienne, est-il utile de le rappeler, qui a rejoint d’autres cieux entraînant dans son sillage la perte d’un nombre d’habitants plus que conséquent et des répercussions désastreuses sur notre commerce local.

Des promesses gouvernementales permettant, en compensation de la suppression de la BA 103, la  création de 600 emplois, ramenés à 400, passés définitivement à 220, pour finalement être transférés à Denain.

L’usine Doux de Graincourt qui voit définitivement ses espoirs s’envoler.

On chuchote maintenant que la Sous-Préfecture disparaîtrait et des rumeurs parlent également d’autres administrations…

Tout cela n’est pas réjouissant pour Cambrai et son arrondissement, d’autant que le taux de chômage flirte avec les 14%.

La liste est loin d’être exhaustive….

Un Etat voyou disent certains, qui n’a pas tenu ses promesses ; mais en fait, l’Etat, c’est vous, c’est moi, ce sont les électeurs qui ont voté pour des Députés qui ont boudé l’Assemblée, pour des Sénateurs que le Général De Gaulle voulait voir disparaitre, parce qu’inutiles et très chers !!

Grand emprunt – Jackpot pour le ferroviaire régional

Non cela ne concerne en rien la construction d’une ligne ferroviaire reliant Cambrai à Arras via la plateforme multimodale de Marquion et la base aérienne d’Epinoy. C’est l’installation d’un institut de recherches et de technologie dans le Valenciennois et la Sambre, dédié aux infrastructures ferroviaires du futur. Un projet d’envergure exceptionnel de 540 millions d’€uros.

Jean-Louis Borloo et Valérie Létard, tous deux anciens ministres, ont pesé de tout leur poids sur cette décision pour favoriser leur territoire. Cependant, s’ils désirent une grande métropole Valenciennes, Cambrai, Maubeuge, qui puisse s’imposer face à la métropole lilloise, ceux-ci ne devront pas négliger le Cambrésis et faire preuve de leur désir réel d’une solidarité équitable.

Alors la création d’une métropole qu’ils appellent de leurs voeux se fera naturellement.

Sarko aime les référendums

Sarko aime les référendums dans Politique 1005973Sarko sera satisfait.

Dès le 1er tour, le 22 avril, les Français se prononceront pour ou contre Sarkozy. Après un premier mandat aux résultats calamiteux, après avoir égrainé un chapelet de promesses non tenues, les électeurs vont-ils renouveler leur confiance à Sarkozy ?

Maintenant, il est vrai que celui-ci est puissant dans les « combats de rue ». Sarko ne veut surtout pas que l’on parle de son bilan, alors il va étaler une liste de promesses déjà proposées en 2007.

Et puis n’est-il pas devenu l’homme du peuple, le véritable homme de gauche qui court après les voix du Front National.

Il y a ces sondages qui frémissent en sa faveur mais qui délivrent la même photo au second tour : Sarkozy serait battu systématiquement à plates coutures, ainsi que le prédit le Journal du Dimanche.

Ceci traduit le mauvais report des voix centristes et Lepénistes, qui au fil du temps et chaque jour, deviennent de plus en plus sourdes aux sirènes sarkozystes.

Hier Sarko a commis des erreurs,
aujourd’hui Sarko est une erreur !!!

42 000 habitants hier, 32 400 habitants aujourd’hui !!!

Roland Dequidt, Conseiller municipal cambrésien socialiste, admet que les cordons de la bourse sont bien tenus par la municipalité de Cambrai. Cependant, il ajoute : « c’est un mauvais budget géré de façon professionnelle ». Quant à l’Adjointe aux Finances et Première Adjointe qui a succédé à Aline Demarquette : « Cambrai est, dans sa strate de population, la ville la mieux gérée de France. Elle n’a pas augmenté ses impôts depuis 20 ans. » Cambrai n’a entretenu ni sa voirie, ni ses chaussées, ni son mobilier urbain, depuis 20 ans. Cambrai a vu sa population passer de 42 000 habitants à 32 400 depuis 30 à 35 ans. La population cambrésienne s’établirait bien à 32 346 sujets en 2008, soit près de 1 500 habitants de moins que 10 ans plus tôt. Et ce n’est pas fini. Attendons le départ de la base 103 !!! Et puis moins d’habitants, moins de recettes fiscales pour la ville. Moins d’habitants = plus de commerces en grandes difficultés.

Il est vrai que l’on peut s’étonner des résultats de ce recensement de l’INSEE, sachant que les immeubles poussent comme des champignons à Cambrai et que les promoteurs ne sont pas des philanthropes et croient au développement de Cambrai. En effet, la zone d’activités Actipôle voit un essor permanent et prometteur pour l’avenir du Cambrésis.

Causes et conséquences : Les commerces disparaissent ou changent de propriétaires à la vitesse grand V. La circulation est laborieuse. Elle pourrait être facilement améliorée sans grands frais, ne serait-ce qu’en créant des giratoires prioritaires (effectivement le carrefour de la Porte de Paris est très réussi, les carrefours Peugeot, Victor Hugo fonctionnent eux aussi très bien – Qu’attend-on pour créer un grand giratoire près de la Résidence Le CLos de la Distillerie ?) Qu’attend-on pour suppprimer les feux qui surprennent les étrangers et poser des panneaux donnant la priorité à gauche dans les ronds-points ? Une commission de circulation, comme il en existe dans toutes les villes, regroupant élus, policiers, commerçants, services municipaux, pourrait apporter des idées et des solutions.

Attendons ! L’immobilisme est en marche, rien ne pourra l’arrêter !

Il est vrai que Cambrai ne dispose pas non plus d’agence d’urbanisme, qu’aucune réflexion n’est engagée pour l’amélioration de l’image de certains quartiers comme celui du Pont Rouge, de la rue de Dunkerque. Une telle agence aurait évité un développement anarchique de la zone Cora. Cambrai est en régression constante. Faut-il poursuivre ? Grandeur et décadence !

BIENTOT UNE NOUVELLE ENTREPRISE !

« Une grosse implantation industrielle dans les jours ou les semaines à venir », nous prédit Monsieur le Sous-Préfet. Dans les semaines ou les mois à venir ?? Il faut être prudent ! Et pour cause ! D’abord on ne nomme pas cette entreprise, on ne la désigne pas !!! Il y a tant d’Arlésiennes à Cambrai : d’abord le CFA puis le CLIFA, dont la première pierre a été posée à grand renfort de publicité, par Alain Jupé, Ministre des Armées, qui se sont empressés de ne pas venir… Cependant, cette nouvelle entreprise annoncée par Monsieur le Sous-Préfet, il faut y croire. Notre Cambrésis jouit de tous les atouts structurels que beaucoup nous envient et mettraient tellement plus d’énergie à promouvoir. Il semble bien que les entreprises viennent à Cambrai sans être sollicitées, mais qu’elles ne tombent pas du ciel.

12345



Ligue Algerienne pour la Dé... |
vote tunisia |
Espoir Démocratique Maghrébin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mouvement des Jeunes pour l...
| Autrement
| Pour réfléchir à plusieurs ...